Programme

Flyer

Mercredi 30 mai
Lieu : Université de Nantes, campus Tertre

  • 14h30 : Ouverture du colloque
  • 15h00-16h30 : Plénière 1 « La construction d’une politique publique de lutte contre le décrochage scolaire »

Pierre-Yves Bernard et François Burban (CREN, université de Nantes) : Politique nationale, déclinaisons régionales. Le cas de deux académies contrastées.

Pierre Doray (CIRST-UQAM), Stéphane Moulin (CIRST-Université de Montréal), Jean-Guy Prévost (CIRST-UQAM), Éric Verdier (LEST, CNRS et AMU) : Quantification du décrochage scolaire au Québec et en France : effets de perspective et jeux d’échelle
Thierry Berthet (LEST, Aix-Marseille université), Pierre Doray (CIRST-UQAM), Stéphane Moulin (CIRST-Université de Montréal), Jean-Guy Prévost (CIRST-UQAM) et Éric Verdier (LEST, Aix-Marseille université) : La régionalisation de la lutte contre le décrochage scolaire : Une comparaison France-Québec d’une action publique « prioritaire ».

  • 16h30-17h30 : Plénière 2 « Décrochages scolaires et questions de société »

James Masy et Nadège Tenailleau (CREAD, CREN, université de Rennes) : Décrochage scolaire et expérience de la rue.
Najat Ouakrim-Soivio (université d’Helsinki): The Immigrant learners – A Challenge to Finnish educational system?

  • 18h : Cocktail d’accueil


Jeudi 31 mai
Lieu : université de Nantes, campus Tertre

  • 9h-9h30 : Présentation du programme TEDS (P.-Y. Bernard)
  • 9h30-12h : Ateliers

Les jeunes en situation de décrochage scolaire, atelier 1 :
Costel Grigoras (GEMASS, université Paris IV Sorbonne). Les facteurs de risque de décrochage scolaire des enfants roms scolarisés en France
Jérémie Scellos, Catherine Blatier (LIP/PC2S, université Grenoble Alpes). Les conduites déviantes et les difficultés d’adaptation sociale : des facteurs de risque qui dépassent le cadre scolaire dans la prévention des situations de décrochage scolaire des mineurs non incarcérés suivis en protection judiciaire de la jeunesse.
Lucie Mougenot, Julien Monotte, Thomas Venet (CAREF, université de Picardie Jules Verne). Echec scolaire en Picardie : le sentiment d’efficacité des élèves au collège.
Kristel Tardif-Grenier (Université du Québec en Outaouais), Isabelle Archambault (Université de Montréal). Implication parentale et engagement scolaire au primaire : différences en fonction de la région de naissance du parent.
Annie Malo (université de Montréal). Le rapport au savoir d’élèves finissants au secondaire : que veut dire « réussir à l’école » ?

Les jeunes en situation de décrochage scolaire, atelier 2 :
Habibatou Doumbia (CESOL). Les pratiques éducatives familiales et le décrochage scolaire des filles au Mali.
Karine Gaujour, Sondess Zarrouk (LISEC, université de Haute Alsace). L’ennui en classe et le décrochage scolaire.
Gérald Houdeville, Charles Suaud (CENS, université de Nantes). Décrocher puis servir : l’hétérogénéité des parcours d’engagement de décrocheurs en service civique.
Antoine Querrec (CETCOPRA, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Quand l’école s’arrête, diverses manières d’accueillir l’événement de déscolarisation. Analyse des récits de jeunes adultes ayant connu une expérience de décrochage scolaire.
Iman Ben Lakhdar (URMIS, université Nice Sophia Antipolis). Comprendre l’émanation du décrochage scolaire à partir de l’analyse des environnements personnels, familiaux et scolaires d’écoliers Varois.

Pratiques pédagogiques et accompagnement des jeunes en décrochage, atelier 1 :
Filippo Pirone (LaCES, université de Bordeaux). La ré-inclusion scolaire. Ethnographie de deux dispositifs qualifiants aux marges du système éducatif argentin.
Zoé Yadan (CERLIS, université Paris V Descartes). Le conseil de discipline au collège : sanctionner un manquement, évaluer des performances.
Cécile François, Patrice Bourdon (CREN, université de Nantes). Vers une (re)mobilisation dans les apprentissages : Que disent des jeunes de la MLDS (Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire) du sens de l’accompagnement.
Véronique Barthelemy (LISEC, université de Lorraine). Dispositif de remédiation et de tutorat : Vers une nouvelle implication des professeurs et des CPE pour lutter contre le décrochage scolaire ?
Amel Ftita (DISEMEF/ ECOTIDI, université de Tunis). Améliorer la lutte contre l’échec en FLE pris pour facteur aggravant le décrochage scolaire en Tunisie. L’exploitation des erreurs lexicales intra-linguales et interlinguales.

Politiques de lutte contre le décrochage : partenariat, formation et dispositifs, atelier 1 :
Flore Etienne, Marc Lamy, Fabienne Auneau (PEP Atlantique Anjou). SAPAD (Service d’Aide Pédagogique A Domicile) / PREO (Passerelle pour le Retour dans l’Etablissement d’Origine).
Marie-Pierre Mackiewicz, Benjamin Denecheau, Perrine Robin (LIRTES, université Paris-Est). Soutenir la scolarité d’enfants en protection de l’enfance.
Geneviève Mottet (FPSE, université de Genève). Le décrochage scolaire et la radicalisation : des préoccupations imbriquées au cœur du partenariat « école, travail social et police ».
Edith Guilley, Amaranta Cecchini, Verena Jendoubi (Service de la recherche en éducation, Genève). Discours institutionnel et adhésion des acteurs dans la mise en œuvre d’une politique de lutte contre le décrochage : la formation obligatoire jusqu’à 18 ans à Genève.
Thierry Berthet (LEST, Aix-Marseille université), Pierre Doray (CIRST, université du Québec à Montréal). Les voies de la qualification : L’expérience québécoise en matière de raccrochage scolaire.

  • Déjeuner
  • 13h30-15h00 : Ateliers

Les jeunes en situation de décrochage scolaire, atelier 3 :
Ariane Baye, Christian Monseur (Département Education et Formation, université de Liège). L’absentéisme des élèves de 15 ans ? Spécificités françaises et tendances internationales.
Samia Merabet, Imene Benharkat (université de Constantine). Les facteurs du décrochage scolaire en Algérie.
Jacques Yomb (université de Douala). La dynamique socioéconomique du secteur informel dans le décrochage scolaire en milieu urbain au Cameroun.

Alice Mendonça (université de Madère). Les problèmes de l'abandon scolaire dans l'archipel de Madère : que disent les élèves ?


Pratiques pédagogiques et accompagnement des jeunes en décrochage, atelier 2 :
Jean-Pierre Decroix, Lucie Petit (CIREL-TRIGONE, université de Lille 1). Enseigner pour apprendre, une expérimentation pédagogique à l'E2C.
Nathalie Lavielle-Gutnik, Isabelle Houot (LISEC, université Nancy 2, université de Lorraine). Le choix de l’Approche Par Compétences comme moyen pédagogique de reconnaissance des acquis de publics dits « décrochés ». Les cas des Ecoles de la 2e Chance.
Pauline Sabuco (LEST, Aix-Marseille université). L’Ecole de la Deuxième Chance : un dispositif local et partenarial original pour les jeunes décrocheurs scolaires.

Pratiques pédagogiques et accompagnement des jeunes en décrochage, atelier 3 :
Julien Garric (ADEF, Aix-Marseille université). Travail relationnel des enseignants et prévention du décrochage.
Alexie Robert, Pascale Rouaud (CEREQ, Marseille). En France, des pratiques de prévention du décrochage scolaire liées aux caractéristiques individuelles des professionnels de l'éducation mais également à celles des établissements scolaires.
Benjamin Gesson (université de Bordeaux). La relation aux élèves des nouveaux enseignants : De la relation « provocatrice » à la relation « isolante » du décrochage scolaire.

Politiques de lutte contre le décrochage : partenariat, formation et dispositifs, atelier 2 :
Lucy Bell (CREN, université de Nantes). Orientation des collégiens en difficulté scolaire.
Leur expérience de l'accompagnement fourni par les acteurs du collège.
Silvia Carrasco (universitat autonoma de Barcelona). Neither excellence, nor equity? A comparative analysis of school prevention and intervention measures to reduce ESL in austerity times (Catalonia, Spain)
Véronique Simon et Joël Zaffran (Centre Emile Durkheim, université de Bordeaux). De l’épaisseur sociale des collèges dans la lutte contre l'absentéisme scolaire.

  • 15h30-17h30 : Ateliers

Les jeunes en situation de décrochage scolaire, atelier 4 :
Véronique Hébrard (CREN, université de Nantes). Un dispositif pédagogique de prévention du décrochage chez les "nouveaux étudiants" issus de la voie professionnelle.
Jabrane Amaghouss, Aomar Ibourk (université Cadi Ayyad, Marrakech). Le décrochage universitaire au Maroc : profil et déterminants.
Eric Richard (campus Notre Dame de Foy, Québec). Mobilité et abandon des études : le cas des cégépiens québécois.
Aude Villatte (université du Québec en Ouataouais). Quelle contribution des variables psychologiques dans l'explication du risque de décrochage au postsecondaire ?

Dominique Bodin (université de Paris-est-Créteil), Jeanne-Maud Jarthon (université de Rennes 2). Etudiants fonctionnaires stagiaires : du décrochage à la démission.

Pratiques pédagogiques et accompagnement des jeunes en décrochage, atelier 4 :
Benoit Galand, Virginie Hospel (Université catholique de Louvain). Quelle est la contribution des effets de composition et des pratiques d'enseignement aux variations du risque de décrochage scolaire entre établissements et entre classes ?
Delphine Bruggeman (CIREL-PROFEOR, université de Lille 3), Benjamin Denecheau (LIRTES, université Paris-Est). Le rôle des éducateur.rice.s de la PJJ dans l'accompagnement des jeunes en décrochage scolaire.
Marjorie Vidal (CERTA, université de Sherbrooke), Sophie Grossmann (CeDS, université de Bordeaux). La construction sociale de l'exclusion scolaire au secteur de l'éducation des adultes au Québec.
Mériem Belhaddioui (université Lumière Lyon 2). Le projet dans le champ de la formation en alternance : entre aspirations et réalités.

Politiques de lutte contre le décrochage : partenariat, formation et dispositifs, atelier 3 :
Maryan Lemoine (FRED, université de Limoges). En Nouvelle Calédonie, quelles conceptions et quelles mobilisations des « territoires éducatifs » face au décrochage scolaire ?
Jean Bernatchez (université du Québec à Rimouski). Les instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative au Québec : analyse d'un instrument d'action publique visant à lutter contre le décrochage scolaire.
Alicia Jacquot (LEST, Aix-Marseille université). Disparités et variations d'un instrument d'action publique de prévention du décrochage scolaire : les ateliers relais.
Patrice Caro, Agnès Checcaglini (ESO-Caen, université de Caen). Risques de décrochage et inégalités territoriales d’encadrement.


Vendredi 1er juin
Lieu : cité des Congrès, Journée scientifique de l’université de Nantes

  • 8h30-10h30 Plénière « Risques de décrochage, expériences des jeunes et raccrochage en formation »

Michel Janosz (GRES, université de Montréal) : Repérage des élèves à risque de décrocher et prévention ciblée au collège :  leçons du programme Motiv’action (Check & Connect)
Christophe Guitton, Cathel Kornig et Éric Verdier (LEST, Aix-Marseille université) : Comment des établissements de l'enseignement professionnel s'efforcent-ils de prévenir le décrochage : entre adaptation des dispositifs territoriaux et réflexivité collective locale
Pierre-Yves Bernard et Christophe Michaut (CREN, université de Nantes) : Le décrochage scolaire : une expérience genrée.
Joël Zaffran (Centre Émile Durkheim, Bordeaux) : Inégalités sociales, inégalités de genre et conditions réelles du raccrochage des jeunes sans diplôme.

  • 11h-12h Table ronde :

La lutte contre le décrochage scolaire : quelles échelles territoriales ? (composition en cours)

  • Déjeuner (Panier repas - gratuit sur inscription)
  • 13h30-15h30 Plénière « Inégalités territoriales et action publique »

Gérard Boudesseul, Patrice Caro, Agnès Checcaglini (ESO-Caen, université de Caen) : Flux et accumulation locale de jeunes sans diplôme : quelle correspondance ?
Patrice Caro, Agnès Checcaglini (ESO-Caen, université de Caen), Arnaud Lepetit (ESO-Rennes, université de Rennes 2) : Décrochage scolaire et accessibilité de l'offre de formation",  
Vanessa Di Paola et Stéphanie Moullet (LEST, Aix-Marseille université) : L’effet du marché local du travail sur le risque de décrochage scolaire.
Ides Nicaise (HIVA, KU Leuven): The impact of institutional context, education and labour market policies on early school leaving: a comparative analysis of EU countries.

  • 16h-16h30 Conférence de clôture :

Pierre-Yves Bernard (CREN-Nantes) : Lutte contre le décrochage scolaire et politiques publiques territoriales : quelles perspectives ?





Personnes connectées : 1